Bouillotte « antidouleur » avec noyaux de cerises

 

20160930_161253

Inspirée par le livre « Les Epluchures » de Marie Cochard, j’ai conservé les noyaux de cerises au fur et à mesure de notre consommation. Je les ai stockés dans un bocal. A la fin de la saison des cerises, j’ai récolté 140g. D’après certains blog, il faudrait 1kg de cerise pour faire une bouillotte, pour l’instant je vais faire avec ma récolte et cela me fera une petite bouillotte.

 Nettoyage des noyaux de cerises:

  • Un premier rinçage à l’eau claire en frottant les noyaux les uns contre les autres.
  • les mettre dans une casserole avec de l’eau, une cuillère à café de sel, 1/3 de verre de vinaigre d’alcool. Faire bouillir entre 8 et 15 mn. J’ai laissé 15mn. Egoutter.
  • Frotter les noyaux avec une éponge abrasive. Cette étape a été fastidieuse. Mon éponge n’est plus suffisamment abrasive car trop usée. J’ai tenté la paille de fer, pas concluant, la brosse à légumes, le noyaux se coinçaient dedans. J’ai finalement frotté avec des coquilles d’oeufs réduites en morceaux. Ca m’a bien permis de nettoyer les noyaux. Mais ensuite pour séparer les noyaux des morceaux de coquilles d’oeufs, la passoire ne les séparaient pas, j’ai finalement séparé à la main. Donc cela m’a pris du temps.
  • faire sécher les noyaux au soleil, 24h à 48h. J’ai mis les noyaux sur un plateau recouvert d’un tissu. et j’ai mis au soleil le plus possible. Heureusement il y a eu plusieurs jours de soleil. Je rentrai le plateau la nuit pour le mettre à l’abri de la rosée.20160907_145950

Couture:

Vu que je n’ai que 140g de noyaux, il faut que je trouve la taille adéquate pour la housse.  J’ai testé à l’aide de mes sacs à vrac: sac 9cm *15cm trop petit, sac 18*19 pas mal, sac 16*26 beaucoup trop grand. Je décide donc de faire une enveloppe 20*20.  Je fais une première enveloppe dans un tissu neutre, discret, qui sera fermée, tout le pourtour est cousu. J’ai utilisé un morceau dans une housse de couette usée.20160930_161106

Je réalise une housse 20cm*20cm, aisément déhoussable  pour pouvoir la laver facilement. J’opte pour le même principe qu’une taie d’oreiller déhoussable mais en plus petit. Je souhaite également que cette housse soit esthétique, me plaise, tout en utilisant les tissus que j’ai dans mes placards même s’il est tentant d’aller acheter un joli tissu. Et voila le résultat. Ma bouillotte me plaît.

20160930_161253

 

 

 

5 réflexions sur « Bouillotte « antidouleur » avec noyaux de cerises »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s