Mes courses Zéro Déchet

Les emballages à usages uniques constituent environ 30% de nos poubelles, je veux les éviter. J’amène dans mon sac de course mes emballages réutilisables.  Ma routine des courses Zero déchet, devient de plus en plus aboutie. Je fais mes courses à pied avec cadi, ou à vélo ou en transport en commun. Pour me faciliter mon quotidien je souhaiterai une coopérative bio et magasin spécial vrac plus près de chez moi. Je peux toujours rêver.

20160927_185235

20160927_185045

    • AMAP: J’y vais une fois par semaine, à pied avec un cadi. J’ai plusieurs contrats, légumes, oeufs, pain, pommes. J’amène mes emballages, sacs et boites à oeufs.
    • Coopérative Bio : j’amène mes emballages, sacs en tissus, boîtes en plastiques, sac en papier, bocaux. A peu près une fois tous les deux ou trois semaines. Je vais souvent dans celle qui est à 3km de chez moi, j’y vais avec mon vélo qui est équipé de 4 sacoches ou à pied avec un cadi. Je charge 20kg maximum sur le vélo, sinon j’ai mal au cou sur le trajet retour.
20170302_152932
sacs en tissus, sacs en papier que je réutilisent, boîtes à oeufs, boites plastiques, bouteille de liquide vaisselle vide que je remplis à la Coopérative Bio, anciennes boites de chocolat en poudre que je remplis de céréales, ou autres

 

  • Marché: Une fois par semaine, souvent le même soir où je vais à l’AMAP. J’apporte mes emballages, sacs en tissus pour le pain, sacs en papier pour fruits et légumes, des bocaux pour crème fraiche, olives, fromage blanc et des boites en plastiques pour les fromages, et autres……..
  • d’autres magasins bio : occasionnellement pour dépanner grâce aux rayons vrais. J’ai toujours un sac à vrac sur moi en cas où.
  • Boulangerie: plusieurs fois par semaine, j’y vais avec mon sac à pain en tissu. J’ai deux sac à pains, cela me permet d’en avoir toujours un disponible quand l’autre est au lavage. J’y prend aussi de temps en temps de la pâte à pain crue dans une boite, pour faire des pizzas
  • Boutiques spéciales vrac: Ces boutiques sont le paradis des courses Zéro Déchet. Il y a une multitude de produits vendus en vrac. J’y viens avec mes propres emballages. J’y trouve exactement ce que je cherche, des produits non emballés:tout type de vinaigres (blanc, de cidre, de vin, balsamique…..), huiles, cheveux d’anges, semoule fine, cheveux d’ange, pâte à tartiner chocolatée fabuleuse, savons liquides, savon noir, liquide lave-vaisselle……..
    20170309_145022
    de retour avec mes courses dans magasin spécial vrac: bidon de savon liquide, bidon de 5L de vinaigre blanc, farine dans les boites jaunes, blanchissant dans la boite blanche

    20170309_145054
    pâte à tartiner chocolatée fabuleusement bonne
20160927_122215
pain dans sac à pain
20160927_100920
sacs en tissus faits maisons dans des tissus récupérés. Je les trouve parfait, ils sont réutilisables, lavables, réparables, recyclables
  • salon Marjolaine: une fois par an, au Parc Florale de Vincenne. J’y fais un stock de savon achetés directement à une productrice, de gousses de vanilles, ………
  • d’autres boutiques, qui ont des produits sans emballages

6 réflexions sur « Mes courses Zéro Déchet »

  1. Waou ta routine est super bien aboutie ! Et ce vélo *_* ! Je n’avais jamais pensé à demander de la pâte crue au boulanger, tu lui passes commande avant, j’imagine ? Je vais y penser ! Bisous

    J'aime

    1. Concernant la pâte crue, je ne passe pas commande. Il faut que j’arrive avant 18h, au delà il n’en donne plus. Je prend l’équivalent d’une baguette, vendue au prix de la baguette. Comme cela elle est sans emballage, et moins cher que les pâtes à pizza vendue en supermarché. La différence c’est qu’il faut la laisser lever, et l’étaler. Je suis contente de la pizza obtenue.

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour! Je découvre votre blog et je sens que je vais y passer du temps…
    Chez nous on fabrique notre chocolat à tartiner: pour un gros pot 300g de chocolat (je mélange noir/lait/praliné) + 150g de matière grasse (beurre, margarine…), faire fondre, ajouter environ 200ml de lait (lait concentré, lait normal, lait végétal…). Les possibilités sont infinies pour varier les goûts, et les textures en y ajoutant des éclats de noisettes, de la noix de coco… Se conserve à température si on veut le garder « tartinable » mais à consommer rapidement, sinon au frigo (mon étude statistique de conservation ne mène pas à plus d’une semaine pour cause de gourmandise!)
    bon appétit!

    Aimé par 1 personne

  3. Super routine! Qui ressemble drôlement à la mienne… Petit hic de mon côté, j’habite au Québec (Canada). L’hiver, il n’y a pas de marché de maraîchers locaux. Mais merci de diffuser de bonnes pratiques de consommation qui réduisent notre empreinte écologique!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s